Pouldreuzic : l'église de Lababan

Vue de la nef sur le chœur

Historique

Ancienne paroisse du diocèse de Cornouaille, nichée dans un hameau verdoyant entre le bourg et l'océan, Lababan a été rattachée à la paroisse de Pouldreuzic en 1827. Construit à la fin du XIIIe siècle, l'édifice a bénéficié d'agrandissements aux XVe et XVIe et jusqu'au XIXe siècle.

L'église de Lababan en Pouldreuzic

Vitrail représentant Paban, le saint patron

Sous l’Ancien Régime, Lababan était une paroisse du diocèse de Cornouaille.

Maintenue lors du Concordat, elle a ensuite été rattachée à la paroisse de Pouldreuzic en 1827, sur ordonnance du roi Charles X.

Cet ancien ermitage (lan) a pour éponyme et patron saint Paban, également appelé Pabu ou Tugdual. 

Façade ouest, vue sur le clocher, qui date de 1676

L’église date de la fin du XIIIe siècle et a été agrandie aux XVe et XVIe siècles par la réédification du bas-côté sud avec son porche, puis par la reconstruction du chevet et du bas-côté nord.

Au XVIe siècle, une grande chapelle a également été accolée au côté nord de l’église. Le clocher, quant à lui, date de 1676.

Plus tardivement, en 1934-1935, une chapelle a été adossée au sud.

Architecture

Les piles de la nef, fin XIIIe ou début XIVe siècle, s'inscrivent dans le style architectural de Pont-Croix. Les arcs en plein cintre à double rouleau reposent tantôt directement sur les chapiteaux, tantôt sur des culots. Le décor de grosses feuilles situe cette architecture dans une phase un peu plus tardive du mouvement.

La nef, de la fin du XIIIe ou du début du XIVe

Pile polylobée caractéristique du style de Pont-Croix

L’église de Lababan est composée d’une nef de quatre travées avec des bas-côtés.

Le chevet plat comprend deux travées, datant du XVIe siècle.

La nef, de la fin du XIIIe ou du début du XIVe est charpentée et le vaisseau central est dépourvu de fenêtres hautes.

 

Pile composée de faisceau de colonnettes, arcades en plein cintre

Les arcades sont en plein cintre. Elles sont à double rouleau ; le rouleau interne retombe en léger surplomb sur les chapiteaux des piliers.

Plusieurs de ces piliers sont à faisceaux de colonnettes, différents les uns des autres, et comportent des chapiteaux décorés de feuilles tréflées.

Toutes ces caractéristiques se rattachent au style architectural de Pont-Croix.