Tréméoc : l'église Saint-Alour

La façade ouest et le clocher de 1702 reconstruit en 1825A gauche, deux piliers du bas-côté sud relèvent du style de Pont-Croix

Historique

A 5 km de Pont-L'Abbé, la paroisse de Tréméoc, attestée en 1260, est issue de celle de Combrit, venant elle-même de la paroisse primitive de Plonéour-Lanvern. L'édifice primitif aurait été construit au XIVe siècle et reconstruit au XVIIe siècle. Les travaux de restauration suivront au XIXe s. Un enfeu conserve un tombeau orné d'une couronne comtale.

L'église de Tréméoc fut en partie reconstruite au XVIIe

La statue de saint Alors ou Alour

L'église de Tréméoc, dédiée à saint Alour, est pour une large partie le résultat d'une reconstruction datant du XVIIe siècle, comme en témoigne une inscription de 1691 placée sur une sablière du bras nord du transept.

Pourtant, il subsiste dans la nef quatre piles dont les caractéristiques architecturales indiquent une époque plus ancienne. Ces éléments relèvent du style de Pont-Croix. Leur présence témoigneraient d'une construction datant du XIVe siècle.

Quatre piles de la nef sont caractéristiques du style de Pont-Croix

Architecture

L'église de Tréméoc conserve dans la nef quatre piliers anciens dont le dessin octolobé relève du style architectural de Pont-Croix, et recevant directement sur les chapiteaux des arcs en plein cintre épannelés.

Les proportions des élévations et le décors de chapiteaux diffèrent cependant des caractéristiques du mouvement.

La statue de saint Sébastien exposée dans un des bras du transept

A droite, deux piles caractéristiques

L’église Saint-Alour s’articule autour d’une large nef à bas-côtés, d'un transept légèrement saillant et d'un chevet plat.

Le vaisseau central de la nef, à quatre travées, est soutenu par des arcs en plein cintre.

Les colonnes élancées sont octogonales, à l’exception de quatre d'entre elles, auxquelles sont adossées des colonnettes.

Ces piliers encadrent la seconde travée orientale de la nef et, par leur coupe octolobée, rattachent l'édifice primitif au style de Pont-Croix.

Les chapiteaux sont décorés de motifs animaliers et végétaux. Cependant, les proportions des arcades diffèrent de celles employées dans les édifices relevant du style de Pont-Croix.

Chapiteau orné de motifs végétaux, qui diffère de l'école de Pont-Croix