Plomeur : la chapelle Saint-Budoc

Le calvaire de la chapelle Saint-BudocStatues de la Pieta et du Christ

Historique

La chapelle actuelle ne conserve que le chœur de l’église primitive de Beuzec-Cap-Caval édifiée à la fin du XIIIe siècle, vaste paroisse jusqu’à la Révolution. Au XIXe siècle, l’édifice menaçant ruine, toute la partie ouest est sacrifiée, et la nef murée au niveau de l’arc diaphragme pour former une nouvelle façade.

Vers 1910-1915, les pierres de la nef démolie sont utilisées pour reconstruire la façade

La rosace du chevet date de remaniements opérés au XIVe siècle

Cette chapelle est dédiée à saint Budoc (Beuzec en breton). Selon son dossier hagiographique, Budoc aurait été évêque et le maître de saint Guénolé, fondateur de l’abbaye de Landévennec.

Au Moyen Âge et à l’époque moderne, cette chapelle a été l’église d’une vaste paroisse, celle de Beuzec-Cap-Caval. Toutefois, elle perd le statut d’église paroissiale en 1792. Le redécoupage des paroisses établi lors du Concordat, en 1801, en fait une simple chapelle, rattachée à la paroisse de Plomeur.

Construite à la fin du XIIIe siècle, elle semble avoir été très tôt remaniée, entre la fin du XIVe et le début du XVe siècle, comme l’indique le réseau de style rayonnant tardif dans la grande baie du chevet. 

La charpente de la chapelle a été refaite au XVIe siècle, le toit a été reconstruit en 1785 : on note, aujourd'hui, la présence d’une rosace en bois sur l’une des poutres.

Au XIXe siècle, la nef de l’église, en ruine, est démolie. Vers 1910-1915, les pierres restantes sont alors réutilisées pour reconstruire la façade. Aujourd'hui, seul le chevet demeure de l’ancienne église paroissiale de Beuzec-Cap-Caval.

Charpente de la chapelle Saint-Budoc

Architecture

La chapelle Saint-Budoc se compose de trois vaisseaux, à trois travées. Le dallage est remarquable. Au nord, le second pilier le plus proche du chevet est formé de colonnettes tangentes et relève ainsi du style architectural dit de Pont-Croix.

Chapiteau caractéristique de l'école de Pont-Croix

Pilier à 8 colonnettes tangentes

La chapelle Saint-Budoc est composée de trois vaisseaux, à trois travées. Le chevet est plat. À l’origine, elle comptait trois travées supplémentaires en ruine jusqu’à la fin du XIXe siècle.

Dans le chevet, trois grandes arcades séparent le vaisseau central du bas-côté nord.

Le second pilier le plus proche du chevet correspond au style de Pont-Croix. Huit colonnettes tangentes l’entourent et il est surmonté par un chapiteau sobrement décoré.

Dallage en granit et prasinite

Le dallage de la chapelle est en granit, mais on remarque également quelques pierres en prasinite [du grec prasinos, pierre verte] comme des tombes, ainsi qu’une pierre sur un pilier extérieur.