Plomeur : la chapelle Notre-Dame de Tréminou

La pile relève du style de Pont-Croix, contrairement au décor végétal du chapiteauFaçade sud de la chapelle Notre-Dame de Tréminou

Historique

Edifiée dès le XIIIe siècle, la chapelle N.D. de Tréminou en Plomeur bénéficie d’agrandissements au XVIe et de restaurations au XIXe. Et, plus récemment, des travaux conséquents ont valorisé les sablières et restitué la polychromie des motifs sculptés en bois.

Façade sud et flèche de la chapelle N.D. de Tréminou

La charpente a été lambrissée en 1665

Dédiée à la Vierge, la chapelle est construite au XIIIe siècle, à Plomeur.

En 1385, le pape Clément VII accorde des indulgences pour sa restauration, à l’issue des guerres qui viennent d’affecter le duché. La nef et le chevet sont alors reconstruits.

La chapelle N.D. de Tréminou est remaniée au XVIe siècle et prend sa physionomie définitive. Une grande baie flamboyante est percée au chevet. Le portail latéral est modifié et le chevet est prolongé par deux chapelles formant des ailes légèrement débordantes.

Par ailleurs, les boiseries sont refaites en 1665 : un lambris dissimule désormais la charpente. Une poutre porte une mention de ces travaux.

Au cours du XIXe siècle, de nombreuses restaurations sont entreprises. À l’intérieur du bâtiment subsistent quelques traces de polychromie, vestiges d’un remaniement de 1890.

Les travaux se poursuivent pendant le XXe siècle, avec des restaurations au niveau des murs et de la toiture, et le remplacement de vitraux entre 1957 et 1967.

Enfin en 2012, des réparations importantes sont effectuées afin de consolider la toiture, la charpente, les murs et les sablières.

En 1926, la chapelle est classée Monument Historique, ainsi que les restes du calvaire situés à l’est.

Au début des années 2010, d'important travaux ont été entrepris

Architecture

La chapelle N.D. de Tréminou en Plomeur comporte un arc diaphragme caractéristique du Pays Bigouden ou « Cap Caval ». Dans le bas-côté sud de la nef reconstruite au XIVe siècle, deux piles du type Pont-Croix sont constituées de six colonnettes et s’appuient sur des bases octogonales.

La nef a été reconstruite au XIVe

Chapiteau au décor de feuilles

La chapelle Notre-Dame de Tréminou comprend trois vaisseaux, de six travées. Le chevet est plat. La nef est peu éclairée par les deux fenêtres des bas-côtés.

Du XIIIe siècle, subsiste l’arc diaphragme, entre la nef et le chevet, qui présente les mêmes caractéristiques que celui de la chapelle de Beuzec-Cap-Caval.

Les restaurations du XIVe siècle modifient la nef et le chœur. Dans la nef reconstruite au XIVe siècle, deux piles, entre le bas-côté sud et le vaisseau central, se composent de six colonnettes engagées, séparées par des arêtes. Leur base est formée d’un socle octogonal, et leurs chapiteaux sont décorés de feuilles d’un modelé gras.

Ces deux piles, qui portent des arcades en plein cintre, répondent aux caractéristiques du style de Pont-Croix.

Deux piles datant du XIIIe siècle et relevant du style de Pont-Croix