La 5G en France : fonctionnement et développement

Antenne réseau mobile

La 5G en France : fonctionnement et développement

Lancée le 18 novembre 2020, la 5G devient peu à peu la nouvelle norme de communication. Au-delà de résoudre certaines problématiques de réseau, la 5G présente également divers avantages pour le grand public en termes d’usage. Ce nouveau réseau apparait également comme un enjeu stratégique pour l’industrie française en favorisant sa compétitivité.

Qu’est-ce que la 5G ?

La 5G, c’est la cinquième génération de réseau mobile, succédant ainsi à la 4G. La 5G va utiliser plus de fréquences, notamment différentes de la 4G, sans perturber cette dernière. Elle va tout d’abord permettre de désengorger le réseau 4G, proche de la saturation, et une montée en débit significative. Grâce à des débits beaucoup plus élevés, une latence beaucoup plus faible et la possibilité de prendre en charge un plus grand nombre d’appareils, la 5G va aussi permettre, à termes, de développer des usages totalement différents de la 4G, comme la télémédecine, les véhicules autonomes, ou l’automatisation des usines.

Pourquoi développer une nouvelle génération de réseau mobile ?

La grande expansion de la téléphonie mobile, Les réseaux 4G sont actuellement pris en charge par les tours de téléphonie mobile dont les fréquences sont comprises entre 800 MHz et 2 GHz. Mais ces ondes ont une faible portée et il faut donc plusieurs tours dans une zone donnée. Ces réseaux sont aujourd’hui utilisés uniquement pour les appels vocaux et les SMS.

Par ailleurs, certaines technologies en cours de développement nécessitent un réseau davantage performant en termes de rapidité et de latence, tels que les équipements de sécurité (comme les caméras de surveillance) ou encore le suivi de santé à distance.

Comment fonctionne la 5G ?

La 5G fonctionne avec des fréquences comprises entre 6 GHz et 100 GHz (extrêmes). Le spectre est divisé en tranches de 1 GHz parce qu’il est plus facile d’installer des tours cellulaires fonctionnant sur des fréquences différentes.

Suite à certaines études, 2 fréquences ont été retenues à ce jour pour être utilisées spécifiquement par la 5G :

  • La bande 3,5 GHz (3,4 – 3,8 GHz) : elle sera utilisée partiellement d’ici juillet 2026 par certains acteurs identifiés par l’arcep.
  • La bande 26 GHz (24,25 ‑ 27,5 GHz) : bien que la 5G puisse utiliser des fréquences supérieures à celle-ci, il a été décidé que pour son lancement le nouveau réseau mobile pourrait utiliser la bande 26 GHz qui était libre jusqu’alors.

Quels sont ses avantages ?

  • Le débit : En plus de transporter plus d’informations avec la même onde, la 5G dispose également d’une plus grande bande passante. En effet, il est prévu que ce nouveau réseau adopte un débit jusqu’à 1 Gb/s en réception, permettant d’accéder à un débit jusqu’à 10 fois plus rapide que la 4G.
  • La latence : Dans les réseaux mobiles, la latence est le délai entre le moment où un utilisateur émet une demande de données et celui où il commence à les recevoir. En 4G, cette latence peut être de 20 millisecondes ou jusqu’à 200 millisecondes dans certains cas. En 5G, elle sera réduite à une milliseconde. Cela profitera à des domaines tels que l’industrie 4.0, les voitures connectées, la santé et la robotique en général.
  • La densité : Comme évoqué, le réseau 4G arrive à saturation. La 5G permettra elle d’obtenir une connexion jusqu’à 1 millions d’appareils par kilomètre carré, permettant une ultraconnectivité dans les années à venir.

Ces points permettent d’entrevoir la 5G comme une étape clé qui promet une vitesse et une qualité accrues, favorisant le développement des technologies. Par exemple, Qualcomm a annoncé en décembre dernier son premier jeu de puces modem compatible avec les réseaux 5G.

Comment se déroule le déploiement de la 5G ?

Les tests de la 5G ont commencé en France en 2016 et ce sont poursuivis jusqu’en 2020 à grande échelle. Les résultats de ces tests ont permis au gouvernement français de décider quelles fréquences les entreprises mobiles pourraient utiliser à la place du spectre 700 MHz. Ceci a ainsi permis aux opérateurs mobiles de déployer la 5G dans les zones métropolitaines.

L’objectif était également de pouvoir programmer un lancement de ces services pour les particuliers à horizon 2020, de façon échelonnée. Par la suite, ces réseaux doivent être lancés dans toutes les grandes villes d’ici 2024 tout en touchant 99% de la population d’ici 2030.

Que cela change-t-il pour les particuliers ?

Le déploiement de la 5G n’en est encore qu’à son début et tous les appareils, notamment téléphones portables, ne sont pas compatibles avec ce nouveau réseau. Mais pas de panique ! La mise en place du réseau de 5ème génération ne perturbe en rien les précédentes générations. En outre, votre mobile continuera à fonctionner puisque le réseau 4G continue d’exister.

Par ailleurs, bonne nouvelle pour les férus de jeux vidéo et de streaming. En effet, avec des vitesses jusqu’à 100 fois plus rapides, fini les temps de réponses trop lents entre les commandes et l’action, ou encore les temps de téléchargement interminables. La 5G permettra aux consommateurs de télécharger une série en une seconde seulement, au lieu de plusieurs minutes.

Elle permet également une expérience de réalité virtuelle en temps réel, ce qui signifie que les utilisateurs pourront utiliser la RV sans être branchés à un appareil externe. Nous pensons alors tout de suite à l’essor des casques de réalité virtuelle qui peinent encore à se développer auprès du grand public.

Conclusion

La 5G présente de nombreux avantages par rapport à la 4G : elle offre un débit six fois supérieur et réduit la latence de 30%. Cette technologie devrait donc rendre les appareils connectés beaucoup plus rapides et permettre l’avancée technologique dans certains secteurs !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *